Atelier philo du 26/03/2019 :Voyager

C’est quand on va quelque part. On va d’une ville à l’autre, d’un pays à un autre.

La plupart du temps, on voyage pendant les vacances.

C’est quand on prend l’avion. On peut voyager physiquement et mentalement.

Voyager, c’est un verbe du premier groupe.

Ça change les idées.

On peut voyager en avion, en train, en voiture.

On peut apprendre des choses, connaître de nouvelles cultures.

On peut voyager de plusieurs façons et souvent, on ramène des souvenirs.

Voyager, ce n’est pas très bon pour la planète car les moyens de transports sont polluants.

On apprend de nouvelles choses; par exemple, au Japon, il y a plein de choses insolites.

On entend d’autres langues. Voyager, c’est se déplacer en s’amusant et en apprenant.

Christophe Colomb a voyagé et c’est comme ça qu’il a découvert l’Amérique.

Voyager, c’est bien car on peut aller voir les membres de notre famille qui sont à l’étranger.

On peut aussi voyager pour le travail.

Quand on est en vacances, on voyage.

On peut rencontrer des gens.

Il y a des gens qui n’ont pas les moyens de voyager.

On peut avoir des souvenirs.

Il y a des pays qui ne nous attirent pas et finalement, quand on y va, ils sont très beaux.

Ça sert à découvrir le monde, ça peut nous servir pour plus tard.

Chaque endroit est différent.

Voyager, ça peut aussi être dangereux.

Il faut avoir les moyens de voyager. Voyager, ça coûte cher.

C’est un plaisir que l’on partage avec notre famille.

On découvre de nouvelles personnes, de nouvelles langues.

Voyager, c’est parfois pour retrouver sa famille.

On peut voyager dans sa maison. Moi, je n’ai jamais vu quelqu’un voyager dans sa maison.

Non, mais tu peux faire de courtes distances. Tu n’es pas obligé d’aller loin pour voyager.

On peut être contraint de voyager.

Ça a ses inconvénients et ses avantages.

On ne sait pas ce qui peut arriver.

Voyager, c’est parfois important, parfois non.

Parfois, des gens voyagent puis ils restent dans le pays.

Il y a des gens qui aiment voyager, d’autres non.

On peut voyager dans sa tête, en rêve.

Voyager, ça peut être pour le plaisir ou pour le travail.

Il y a des gens qui voyagent pour leurs études.

Par exemple, des étudiants viennent faire leurs études et après ils restent pour travailler.

Mais ça, ça ne s’appelle plus voyager, on déménage ou quelque chose comme ça.

On peut voyager tout seul, sans personne et à pied.

Sur le chemin, on peut rencontrer des gens et continuer le voyage avec eux.

Les oiseaux migrateurs aussi voyages, il n’ya pas que les humains, il y a les animaux aussi.

Les animaux ne voyagent pas, ils migrent. Ils n’ont pas de plaisir à se déplacer, ils sont obligés.

Quand on voyage, c’est souvent pour le plaisir mais ce n’est pas que pour ça.

Fix voyage pour le travail, pour suivre Philéas Fogg.

On peut aussi voyager pour un pari comme Fogg dans le tour du Monde en 80 Jours.

Parfois, c’est long, parfois c’est rapide.

Le voyage, pour certaines personnes, ça peut être stressant.

On peut rencontrer des gens qui deviennent nos amis et qu’on revoit après.

Quand on voyage, on a plus de culture générale.

On peut voyager pour découvrir des monuments historiques.

Parfois on voyage pour aller à la guerre.

Beaucoup de livres qui parlent de voyage m’ont plu, comme les livres de Jules Verne.

On peut voyager dans sa tête.

Voyager, c’est bien mais ça vide le portefeuille.

On peut faire de nouvelles connaissances et ça nous change les idées quand on est triste.