La Révolution française

Face aux difficultés de la France, Louis XVI réunit les États Généraux en mai 1789. Mais il ne propose aucune solution et une grande partie des députés réclament une Constitution que le roi finit par accepter.

En septembre 1792, la République est proclamée, c’est la fin de la Monarchie. La France est en guerre contre l’Autriche et la Prusse. En janvier 1793, le roi est guillotiné.

En 1793 la Terreur est mise en place par Robespierre. On juge et on guillotine les gens au moindre soupçon. Les chefs révolutionnaires sont éliminés les uns après les autres.

La Révolution a transformé la France : les privilèges sont abolis, l’égalité des citoyens est proclamée dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Mais la jeune première République connaît de 1794 à 1799 de nouveau le désordre et la division.

Napoléon Bonaparte

Général victorieux en Italie, Bonaparte organise un coup d’État le 8 et 9 novembre 1799. Il installe un pouvoir autoritaire et personnel : le Consulat.le Consulat.

Il veut moderniser la France : il crée la Banque de France, fait frapper une nouvelle monnaie , organise la création des lycées, simplifie le droit avec le Code civil et crée la Légion d’honneur.

Le 2 décembre 1804, il se fait sacrer empereur à Notre Dame de Paris et prend le nom de Napoléon Ier.Les Français acceptent bien ce nouveau régime autoritaire et cette nouvelle noblesse tant que Napoléon remporte des victoires militaires.

A l’exception des années 1801 et 1802, la France est constamment en guerre.Jusqu’en 1812, Napoléon est victorieux mais il ne peut pas vaincre l’Angleterre.La Grande Armée subit un grave échec en Russie.En 1814 , Napoléon doit abdiquer. Louis XVIII, frère de Louis XVI, rétablit la monarchie.En 1815, Napoléon , revenu d’un premier exil, tente de reprendre le pouvoir mais il est battu à Waterloo le 18 juin. Il mourra en

exil sur l’île de Sainte Hélène en 1821.